Halte aux maux de têtes !

Publié le : 23/06/2016 15:28:35
Catégories : Beauté et Bien-être , Santé

Halte aux maux de têtes !

Douleurs au niveau des tempes, sensation de compression… le mal de tête fait partie des problèmes de santé les plus répandus. Selon l’OMS, près d’une personne sur deux en a souffert au moins une fois au cours de l’année écoulée.

La céphalée de tension est un mal de tête dû à une tension musculaire ou nerveuse, qui survient souvent en fin de journée. Elle est le mal le plus courant et touche entre 30 et 65% de la population
Elle se caractérise par des douleurs diffuses au niveau des tempes, une sensation de compression, d’étau ou de casque au niveau du crâne.

Généralement, la prise de paracétamol suffit à calmer ce type de maux de tête. Mais la céphalée de tension n’est pas toujours isolée. Elle peut être associée à une migraine. La crise doit alors être traitée au plus vite.

Car la migraine est beaucoup plus invalidante et intense que la céphalée de tension. De type « pulsatile », comme suivant le rythme cardique, elle se localise sur une moitié du crâne et peut durer entre 30 minutes et… Une semaine ! Environ 15% de la population souffre de ce mal qui survient généralement par crise et ce, tout au long de la vie.
Bien souvent, elle est accompagnée de symptômes handicapants tels que des nausées, des vomissements, une sensibilité excessive à la lumière (photophobie)…

Bien qu’on ne connaisse pas encore parfaitement le mécanisme et les causes exactes des différents maux de tête, on sait en revanche que certains facteurs peuvent les déclencher comme :

  • - Le stress et les situations d’anxiété, de tension, de surmenage ou de conflit mais également la période de décompensation qui suit le stress
  • - Le temps passé devant les écrans
  • - Les stimuli sensoriels : odeur, son, une lumière forte…
  • - La météo : une température froide ou au contraire une forte chaleur
  • - Les variations hormonales (puberté, ovulation, grossesse, cycle menstruel)
  • - Avoir faim, sauter un repas…
  • - Le contenu de notre assiette (aliments gras et sucrés, alcool, noix, fromages affinés, additifs alimentaires…)
  • - L’excès ou la privation de café
  • - Le manque de sommeil ou à l’inverse trop dormir, le décalage horaire.

 

Les solutions simples et naturelles pour se soulager 

Si certaines formes de maux de tête requièrent l’avis d’un médecin et la prescription d’un traitement médical, dans la majorité des cas, des moyens tout simples permettent d’atténuer ou d’espacer la survenue des crises.

La cryothérapie

La cryothérapie consiste en l’application de froid sur les zones douloureuses (tempes, front…). Cela a pour effet d’apaiser les tensions en jouant sur les terminaisons nerveuses et en ralentissant le message douloureux jusqu’au cerveau.
Prenez par exemple un glaçon enveloppé dans un linge, un sac de petits pois congelés enroulé dans un torchon, une compresse mouillée et refroidie…

Vous pouvez aussi créer une sensation de froid en appliquant un produit à base d’alcool, de menthol ou d’eucalyptol comme le baume du tigre blanc ou un crayon de menthol.

Ce même effet peut être obtenu avec l’huile essentielle de menthe poivrée : diluez 2 gouttes dans une huile végétale et appliquez sur la nuque et les tempes.

L’huile essentielle de lavande

L’huile essentielle de lavande est traditionnellement utilisée pour ses vertus relaxantes. Quelques gouttes diluées dans une huile végétale et appliquées en massages doux au niveau du front ou des temps apportent un effet relaxant, décontractant et un réconfort immédiat.

Le massage

Le massage est très efficace contre les céphalées de tension, l’automassage est aussi d’un grand secours lors d’une crise de migraine.
Les coudes posés sur une table, les épaules bien détendues, massez-vous le front au dessus des sourcils, en étirant vers la racine des cheveux.
Massez ensuite vos tempes avec les doigts en effectuant des mouvements circulaires.

Respirez, au grand air, et au calme

Bien respirer c’est essentiel pour combattre les tensions musculaires et combattre la douleur.
Fermez les yeux et faites quelques respirations lentes en prenant le temps d’inspirer puis d’expirer profondément.
Si possible, faites cet exercice dans un endroit ventilé, voir à l’extérieur.
Il n’y a pas pire que la lumière et le bruit pour doper la douleur et transformer un simple mal de tête en migraine. Sachez quitter les écrans (télé, ordi, téléphone) et éteindre la lumière à temps.

Partager ce contenu

Popular Tags